News

Friday 6 April 2018

Programme PASSAGES - Bien Grandir expliqué à la délégation Canadienne

La délégation des Affaires mondiales du Canada a visité, le 12 février 2018, les activités du Programme PASSAGES/Bien Grandir mises en œuvre dans les communes de Masina et Kimbaseke.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du prochain financement que la Coopération canadienne compte octroyer à Save The Children RDC pour le nouveau programme Bien Grandir dans sept zones de santé reparties dans trois communes (Kimbaseke, Masina et N’Djili).

Friday 6 April 2018

Atelier de dissémination des résultats des enquêtes sur l’utilisation des services de planification familiale et soins après avortement

Columbia University a rendu public les résultats des enquêtes sur l’utilisation des services de planification familiale et soins après avortement au cours d’un atelier de deux jours (24 au 25 janvier 2018) à Goma.

Les représentants de Save the Children, CARE et IRC ont présenté les résultats de cette enquête qui a démontré l’impact du projet auprès des communautés des provinces du Nord et Sud Kivu.

Friday 6 April 2018

REALISE : pour un partenariat fort et proactif

Le projet REALISE a organisé, du 29 janvier au 2 février au Pullman à Kinshasa, son lancement avec ses partenaires de mise en œuvre et de recherche. Cette cérémonie a été présidée par Heather Kerr, Directrice Pays de Save the Children et Scott Lout, Directeur Pays de World Vision, ensemble ils ont souligné la nécessité d'un partenariat indissoluble, franc et basé sur les valeurs des deux organisations.

Friday 6 April 2018

Save the Children obtient plus d'engagement de bailleurs de fonds

Heather Kerr, Directrice Pays de Save the Children en RDC estime qu’il est temps que les gouvernements et les bailleurs de fonds à s'engager à faire tout ce qu'ils peuvent pour sauver les enfants de la RDC en proie à la crise alimentaire.

Friday 6 April 2018

« Ils ont dit que les balles ne pouvaient ni nous blesser ni nous tuer »

Yannick * avait quinze ans lorsque la milice a fait irruption dans son village dans la province de Kasaï Oriental pour recruter de force des enfants. « Ils menaçait de nous tuer et d’incendier nos maisons si nous ne rejoignons leur groupe », se souvient Yannick

Pages